La composition de l’or

August 16, 2010
By redaktion

L’or ne réagit pas à température ambiante, ni à la pression car il a très peu de composés naturels proches du métal. La concentration moyenne d’or dans le monde entier avoisine 0,005 grammes par tonne, ce qui est bien inférieur à la quantité disponible des autres métaux que nous connaissons.

La faible concentration de l’or dans les roches primaires signifie qu’on extrait plus d’or qu’il ne s’en crée, et donc que nous épuisons progressivement cette ressource pour atteindre des concentrations commerciales. Il est possible que le processus naturel de concentration par gravité ou lixiviation de l’or interfère avec les fluides naturels de la roche hôte. Ainsi, en oxydant, en utilisant des acides et en complexifiant les solutions, on peut obtenir une redéposition de l’or sous une forme plus concentrée. En raison de ses propriétés sidérophiles (faible affinité avec l’oxygène et le soufre, et haute affinité avec les métaux), l’or a tendance à se concentrer dans les fluides hydrothermaux et résiduels des phases subséquentes métalliques ou sulfurés, plutôt que dans les silicates, qui forment rapidement du magma dès le début de la phase de refroidissement.

Les roches riches en argiles et faibles en carbonates sont les meilleures sources d’or, et on dit qu’ il se produit une reprécipitation lorsque les solutions hydrothermales rencontrent un milieu réducteur, comme une région ayant forte teneur en carbonate ou en carbone par exemple.

Tags: , , , , , , , , ,


Fatal error: Call to undefined function comment_form() in /home/content/71/6015671/html/orpostal-info/wp-content/themes/magazine-basic/comments.php on line 56
Sitemap